La maltraitance envers les personnes aînées

Extrait du document de Institut National de Santé Publique du Québec

« 2994-prévenir-violence-suicide-covid19.pdf »

Prévenir la violence et le suicide dans un contexte de pandémie de COVID-19 – quelques pistes

La maltraitance envers les personnes aînées

État de la situation

On reconnaît au Québec sept types de maltraitance pouvant s’exprimer sous forme de violence ou de négligence, soit la maltraitance psychologique, physique, sexuelle, matérielle ou financière, organisationnelle, ainsi que l’âgisme et la violation des droits(21,39). Une enquête récente menée en 2015 dans cinq provinces canadiennes établit la prévalence de la maltraitance envers les personnes aînées à 8,2 % au cours de la dernière année(40). Différents facteurs de risque reliés à la personne ou à son environnement ont été identifiés(21,41). Plusieurs de ces facteurs sont en hausse dans le contexte de la pandémie de la COVID-19(42) : des revenus plus limités, un état de santé précaire, l’isolement social ou un faible réseau social(43,44). D’autres facteurs, davantage connus comme étant liés à la personne maltraitante, sont aussi préoccupants sans avoir été directement associés à la maltraitance envers les personnes aînées dans le contexte de la crise sanitaire actuelle (ex. : problèmes de santé mentale dans la population(4,7,8,45), d’abus de substance(42), du stress(7,45) ou du fardeau associé au rôle d’aidant(44)). L’isolement et la dépendance accrue à des personnes pour de l’aide combinés à la présence de personnes malveillantes voulant profiter de la situation pour exploiter financièrement les personnes aînées peuvent aussi créer des situations propices à la maltraitance(44). Certains auteurs font référence à un nombre accru de situations de maltraitance de façon agrégée(44) ou selon certains types comme la maltraitance financière(44), physique(44) ou encore l’âgisme(43,46), mais peu de données sont disponibles.

Pistes d’action

En plus de poursuivre les mesures de prévention telles que la promotion d’attitudes positives au regard du vieillissement et la sensibilisation au phénomène de l’âgisme, la réduction des situations à risque tant chez l’aîné dans son entourage et la détection et le suivi précoces et adéquats des situations de maltraitance(21), certaines actions spécifiques au contexte de pandémie de COVID-19 peuvent être envisagées.

§ Offrir des conseils concrets et encourager les proches et les voisins à contacter les personnes aînées(44) et favoriser l’accès à des moyens (ex. : interactions virtuelles, vidéo sur l’activité physique) pour diminuer des facteurs de risque comme l’anxiété, le stress, la solitude ou l’isolement social(43) et les craintes ; bien informer, communiquer et offrir des lignes téléphoniques et des services en ligne en santé mentale(47,48).

§ Offrir un soutien aux proches aidants des personnes atteintes de démence ou ayant une santé précaire pour atténuer le risque de vivre du stress et de subir un fardeau accru en raison de leur rôle et du contexte de la pandémie de la COVID-19(44).

§ Éviter de propager un discours qui encourage des attitudes âgistes et qui met l’emphase sur les différences entre les générations ; dresser un portrait des personnes aînées comme étant un groupe très hétérogène plutôt qu’homogène(49).

§ Favoriser les échanges intergénérationnels (dont virtuels) et la solidarité(46).

§ Respecter les droits des aînés(49) et donner aux personnes aînées une voix et l’occasion de participer aux différentes instances qui prennent des décisions durant la pandémie de la COVID-19(44), et ce, dans tous les milieux de vie.

Quelques ressources et outils

§ Guide de référence pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées, 2e édition

§ Programme Aîné-Avisé en collaboration avec la FADOQ

§ Programme PAIR — service d’appels automatisés gratuits

§ Ligne téléphonique provinciale d’écoute et de référence spécialisée en matière de maltraitance envers les personnes aînées : 1 888 489-2287



Joindre la Table régionale

Table régionale de concertation des ainés de la Côte-Nord

652, avenue De Quen

Sept-Îles, Québec   G4R 2R5

Tél.: 418 962-1235

Mobile (coordonnateur): 418 965-1691

© 2020 Table régionale de concertation des aînés de la Côte-Nord réalisé par ImageXpert